À propos

Depuis 2016

de 1974 à 2020

de 1950 à 1983

Il était une fois….

La Marina St-Tropez débutera, le 1 mai prochain, sa 71e saison !

Fondé en 1950, l’entreprise a beaucoup évoluée depuis sa fondation.  Passant de la « Plage St-Blaise’’, au  »Bar Salon St-Blaise » puis au « St-Tropez » pour enfin devenir « La Marina St-Tropez » en 1990 avec l’ajout d’une marina complète.

Depuis sa création, La Marina St-Tropez a toujours restée une entreprise familiale au féminin, passant ainsi le flambeau d’une génération à l’autre. Depuis le 1 mai 2020, c’est Karyne Roy qui est à la barre de l’entreprise.  Ainsi, elle est la troisième génération succédant sa mère Doris Robert et sa grand-mère Fernande Tremblay, la fondatrice.

Notre mission est d’offrir à notre clientèle une expérience unique, créé par des gens dynamiques, incluant du divertissement et une cuisine créative dans une ambiance conviviale ! 

Notre vision être la plus grande destination soleil du Québec que vous soyez en vélo, en bateau, en moto ou en auto, un visiteur pour le temps d’un repas, d’une journée, d’une soirée ou même d’une saison…

On parle de nous…

La Marina St-Tropez sur la 39e Avenue à Saint-Blaise-sur-Richelieu a tout une histoire, une histoire de femmes d’affaires hors de l’ordinaire. De Fernande Tremblay à Karyne Roy en passant par Doris Robert, cette entreprise est un exemple remarquable de succès par des femmes visionnaires et ambitieuses.

Tout a commencé en 1951 quand Jacques Robert et son épouse Fernande Tremblay achètent le terrain actuel. Puisque M. Robert possédait une compagnie de transport qui l’occupait à temps plein, c’est Fernande qui prend les rênes de la « Plage St-Blaise ». Comme elle possédait déjà un petit restaurant tout près de là, c’était naturel pour elle de prendre en charge la nouvelle entreprise. Au début, l’endroit offrait une plage, un restaurant et une salle de danse. En 1966, à cause des problèmes d’algues dans la rivière Richelieu, Fernande fait construire une piscine semi-olympique. Puis, en 1974, suite à la tombée de la loi de prohibition à Saint-Blaise, Fernande donne une nouvelle impulsion à l’entreprise, qui devient le « Bar-Salon Saint-Blaise ». Elle construit un nouveau bâtiment qui accueille encore aujourd’hui la clientèle.

En 1983, Fernande Tremblay, qui avait trouvé le moyen d’élever cinq enfants tout en dirigeant ses commerces, passe le flambeau à sa fille Doris Robert. Celle-ci change le nom de l’entreprise, qui devient « Le St-Tropez », puis « La Marina St-Tropez » . Elle, qui avait déjà une solide expérience de femme d’affaires puisqu’elle avait ouvert deux restaurants et une brasserie à Montréal-Nord, ajoute, en 1990, le service de marina. Doris fait croître et prospérer l’entreprise dont la réputation dépasse les frontières de la région.

Au printemps 2016, la fille de Doris, Karyne Roy, qui avait déjà travaillé dans l’entreprise, y revient après avoir acquis une solide expérience dans le développement des affaires à Montréal. Karyne, qui prend graduellement la succession de sa mère, a de grandes ambitions. « Le St-Tropez est un endroit unique au Québec. Nous offrons une vaste gamme d’activités pour toute la famille. C’est comme un centre de villégiature pour une journée. Je veux en faire une destination d’été incontournable ! », dit-elle avec un sourire aussi large que celui de sa mère qui l’appuie entièrement. Chapeau mesdames !